Départementales 2015: La France demande pardon à Zlatan

Plus d'un canton sur deux avec le FN. C'est l'un des faits marquants du résultat de ces élections départementales 2015. Une "victoire" qui nous renvoie aux propos de Zlatan Ibrahimovic le 15 Mars dernier.

Le joueur Suédois avait en effet taxé la France de "pays de merde" suite à la défaite du PSG face à Bordeaux. Alors que 8 Français sur 10 avaient déclaré avoir une mauvaise opinion du joueur suite à cette envolée lyrique, la France a tenu à présenter ses excuses à la star du Paris- Saint-Germain.

"Monsieur Ibrahimovic est un visionnaire qui a sa place à côté des plus grands auteurs de science-fiction. Il y avait Orson Wells, il y a maintenant Zlatan Ibrahimovic!"

Cette phrase est tirée de la longue lettre dans laquelle l'Hexagone présente ses excuses à l'international Suédois. Comme la majorité de ses habitants, elle se rend compte ce matin que finalement, le footballeur avait vu juste.

Interviewé par notre stagiaire rédacteur au département "Naissance d'un animal rare dont tout le monde se fout à l'autre bout du monde", Zlatan aurait déclaré "Que voulez-vous ? Il y a des hommes... Et il y a Zlatan."

Publié le lundi 23 mars 2015 par la rédaction.

Vos commentaires avisés

Déposez votre commentaire

Y'a pire ! D'autres infos politique

Publié le vendredi 06 juin 2014
Le gouvernement envisage de punir le seul fait d'envisager Le gouvernement étudie un nouveau projet de loi visant à "prévenir" le seul fait d'envisager de faire quelque chose afin de limiter les mauvais choix irréfléchis de la population conduisant bien souvent à des drames.
Publié le samedi 22 février 2014
L'humour sera peut-être une obligation à Leers A Leers, dans le Nord de la France, les municipales prennent une tournure intéressante avec Cap'Leers grâce notamment à sa tête de liste Catherine Boone qui croit fermement en l'humour pour venir à bout de tous les problèmes.
Publié le jeudi 26 novembre 2015
François Hollande confond un émir avec un pot de confiture et passe un mauvais petit-déjeuner Suite à une maladresse de notre Président lors d'un dîner à l'Elysée, nous avons frôlé l'incident diplomatique.