L'humour sera peut-être une obligation à Leers

Suite au collage des affiches de campagne de Catherine Boone superposées avec celle du salon de l'érotisme, Cap'Leers met en lumière de nouvelles promesses électorales. Les propos du n°2, Jérémy Rostaert insistant sur le fait qu'il ne s'agissait pas d'une faute d'inattention du colleur d'affiche mais bien d'une opération destinée à lever le voile sur les véritables intentions de Cap'Leers n'ont été que les prémices d'une campagne qui prend de l'ampleur.

"Nous pensons véritablement que l'humour peut sauver le nord de la France" nous confie d'entrée de jeu Catherine Boone, "il suffit de revenir sur le phénomène Bienvenue chez les ch'tis pour s'en convaincre." Après cette introduction d'abord prise pour un raté, la tête de liste dont le slogan de campagne est "La relève en douceur" annonce une série de mesures visant à mettre l'humour au centre de la vie Leersoise.

J'aimerais tellement que les gens se racontent des blagues

Pour arriver à ses fins et rajeunir l'image de sa ville, Catherine Boone ne manque pas d'idées. "J'aimerais tellement que les gens se racontent des blagues lorsqu'ils se rencontrent. Si nous sommes élus, la première chose que nous tenterons de faire passer, c'est un temps obligatoire pour raconter des blagues dès l'école primaire." Elle enchaîne avec ses intentions d'afficher des blagues au dessus des panneaux d'entrée et de sortie de la ville et nous glisse au passage une devinette. "Vous savez pourquoi quand on jette une corbeille dans l'eau, elle coule ? Parce que la corbeille à papier."

La police municipale pourrait verbaliser les personnes pas drôles

Mais si elle n'oublie pas de détendre l'atmosphère, cette ancienne institutrice n'en reste pas moins sérieuse quand il s'agit de sa ville. "Les gens drôles ne posent pas de problèmes. J'aimerais faire en sorte que des comiques qui s'ignorent viennent s'installer chez nous et grâce à l'humour, que la délinquance recule." Elle n'hésite pas à dire que la police pourrait jouer un rôle dans son programme en verbalisant ceux qui manqueraient cruellement d'humour.

Et quand nous lui demandons si toutes les sortes d'humour seront les bienvenues, c'est avec le sourire qu'elle nous répond: "Si le but premier est de faire rire et non de choquer, même l'humour noir peut trouver sa place à Leers. Nous ne faisons pas de différence." Une bien belle leçon d'optimisme qui nous ferait presque déménager à Leers pour pouvoir voter.

Publié le samedi 22 février 2014 par la rédaction.
Le monde va mal:  La Voix du Nord

Vos commentaires avisés

Déposez votre commentaire

Y'a pire ! D'autres infos politique

Publié le jeudi 26 novembre 2015
François Hollande confond un émir avec un pot de confiture et passe un mauvais petit-déjeuner Suite à une maladresse de notre Président lors d'un dîner à l'Elysée, nous avons frôlé l'incident diplomatique.
Publié le lundi 30 novembre 2015
Voir le FN comme parti de la dernière chance, c'est un peu comme... A l'approche des régionales 2015, le Front National est vu comme le parti de la dernière chance dans les régions Nord-Pas-de-Calais-Picardie et Provence-Alpes-Côte d'Azur.
Publié le vendredi 07 mars 2014
Pouilly sur Yvette: 90 ans, malade d'Alzheimer et sur une liste du FN Municipales 2014: A 90 ans, Régine se lance dans l'aventure politique. Cette retraitée de la fonction publique et de la vie, atteinte de la maladie d'Alzheimer depuis 5 ans, a été inscrite sur la liste Front National de la petite ville de Pouilly sur Yvette.