La terre ne tourne plus autour du soleil

Un sondage réalisé il y a quelques jours par le Conseil national américain de la science mettait en lumière des lacunes surprenantes au sein de la population américaine. En effet, sur une série de 9 questions portant sur des connaissances élémentaires en biologie et en physique, les résultats indiquaient entre autre qu'un quart des personnes interrogées refusaient d'accepter que la terre tourne autour du soleil.

Il n'en fallut pas plus pour que le célèbre astronome américain Bill T. Highview décide de revoir toutes les théories de ses illustres prédécesseurs. "Vous vous rendez compte! Un quart des américains ! Ce n'est pas rien. Si un quart de votre famille vous disait que vous avez été adopté, ne ressortiriez vous pas votre arbre généalogique ?" Partant de l'idée qu'une nation aussi puissante que la sienne ne pouvait se fourvoyer de la sorte, ce scientifique de renom décida de se repencher de nouveau sur les découvertes passées et plus particulièrement sur la théorie de l'héliocentrisme de Nicolas Copernic (1473 - 1543). "Et si Copernic s'était trompé. Si la terre ne tournait pas autour de soleil ?"

26% des personnes interrogées rejettent l'idée que la Terre tourne autour du soleil et elles avancent même une autre théorie

Après des jours et des nuits à observer le ciel sans dormir, Bill T. Highview avoua tenir la preuve de l'invalidité de la théorie de Copernic. "La terre tournait peut être autour du soleil au XVème siècle mais de nos jours, tout ceci est révolu. Comment avons nous pu être aveugles si longtemps ? C'est le soleil qui tourne autour de nous" affirme haut et fort le scientifique, "et quand je dis nous, je ne parle même plus de la terre. Accrochez vous bien ! Le soleil tourne autour de l'Amérique, que dis-je ? Des Etats-Unis !"

Le soleil tourne autour de l'Amérique, que dis-je ? Des Etats-Unis !

Bien sûr, la nouvelle ébranle les astronomes du monde entier. Le compte Twitter de Bill T. Highview passe de 4 followers (dont ses parents) à plus d'un million en moins de 24 heures. Les réactions fusent. "Je le savais mais maintenant plus personne ne pourra rire de moi" s'exclame un étudiant New-Yorkais à la faculté de Nanterre, "nous sommes le centre de l'univers. Dieu bénisse l'Amérique." Le président Barack Obama lui même se félicite d'une telle découverte. "C'est une opportunité formidable pour les énergies non polluantes. A terme, l'énergie solaire pourrait même remplacer le nucléaire!" Et si certains n'y voient que du positif, le milieu hospitalier redoute déjà le nombre de cas de mélanome qui pourrait fortement augmenter cette année. "Il faudra être très vigilant" prévient le Docteur Thomas Litberg, médecin au SF General Hospital de San Francisco, "si le soleil tourne autour de l'Amérique, l'été sera chaud et il ne faudra en aucun cas négliger les protections solaires."

Quoiqu'on en dise, c'est une grande découverte qui vient bouleverser le monde scientifique. Si Las Vegas mérite maintenant pleinement son surnom de ville qui ne dort jamais, une chose est sûre, les demandes de cartes vertes ne devraient pas baisser dans les années à venir.

Publié le mercredi 19 février 2014 par la rédaction.
Le monde va mal:  AFP

Vos commentaires avisés

Déposez votre commentaire

Y'a pire ! D'autres infos monde

Publié le lundi 03 mars 2014
Un étudiant djihadiste tue ses camarades de classe par erreur Terrible nouvelle à l'Institut Djihadiste de Recherche et d'Optimisation des Dégâts de Bagdad (IDROD). 21 élèves âgés de 26 à 35 ans ont trouvé la mort pendant la classe de travaux pratiques de Monsieur Afshar suite à l'erreur de l'un d'entre eux.
Publié le mardi 23 septembre 2014
Pour pouvoir satisfaire sa copine à 3 seins, il veut se faire greffer un 3ème bras Un américain de 22 ans a créé un projet collaboratif sur Kickstarter. Afin de pouvoir satisfaire sa copine qui s'est faite greffer un 3ème sein, il a besoin de 30000$ pour se faire implanter un 3ème bras.
Publié le mardi 01 avril 2014
La Corée du Nord va tester un nouveau type de missile nucléaire En réponse aux actions militaires conjointes de la Corée du Sud et des Etats-Unis, Pyongyang a annoncé la création d'un nouveau type de missile nucléaire.