Le gouvernement envisage de punir le seul fait d'envisager

Le Premier Ministre de l'Intérieur a annoncé que le gouvernement réfléchissait à de nouvelles mesures pour "mieux prévenir, voire punir", les "envies de" sur "l'hypothèse que".

Dans le cadre d'un projet de loi à l'étude, lors de la séance des questions d'actualité au Sénat, le chef du gouvernement a déclaré réfléchir "à la meilleure manière de compléter l'arsenal pénal face à certains comportements individuels".

Selon les chiffres inquiétants cités par Manuel Valls, "des millions de Français ou résidents envisagent perpétuellement de faire quelque chose.". Il est vrai que l'on compte par millions le nombre de personnes qui chaque jour, après réflexion, décident de tourner à gauche alors qu'il aurait été plus judicieux de tourner à droite, a indiqué le Premier Ministre de l'Intérieur aux sénateurs sidérés.

Conscient qu'il sera très difficile de sanctionner "le seul fait de vouloir", le gouvernement prévoit d'abord de cibler les cas où une longue période peut séparer l'intention de faire quelque chose de l'action en elle même, comme avoir des enfants, se marier ou acheter deux places pour le concert de Keen'V. "Il faut réfléchir très intelligemment", a ajouté Manuel Valls reconnaissant qu'il s'agissait d'un "sujet compliqué surtout pour lutter contre les personnes agissant sur un coup de tête".

"Jamais les services de renseignement n'ont eu à subir à une telle menace" prévient-il. Il est vrai que ce nouveau projet de loi concerne les français en pleine possession de leur libre arbitre et cela représente encore malgré la publicité un très important pourcentage de la population.

Publié le vendredi 06 juin 2014 par la rédaction.
Le monde va mal: Libération

Vos commentaires avisés

Déposez votre commentaire

Y'a pire ! D'autres infos politique

Publié le vendredi 12 septembre 2014
Incroyable: Thomas Thévenoud surpris en train de payer quelque chose Selon les déclarations d'une caissière encore sous le choc, Thomas Thévenoud aurait été surpris en train de payer ses courses dans une supérette de quartier. Il serait même parti sans prendre sa monnaie.
Publié le samedi 22 février 2014
L'humour sera peut-être une obligation à Leers A Leers, dans le Nord de la France, les municipales prennent une tournure intéressante avec Cap'Leers grâce notamment à sa tête de liste Catherine Boone qui croit fermement en l'humour pour venir à bout de tous les problèmes.
Publié le mardi 23 septembre 2014
Thomas Thévenoud ne se nourrirait que d'échantillons gratuits depuis des années Après les impôts, son loyer, son kiné et EDF, plusieurs sources anonymes confient que Thomas Thévenoud ne vit qu'avec des échantillons gratuits.