Pouilly sur Yvette: 90 ans, malade d'Alzheimer et sur une liste du FN

Régine, véritable curiosité de ces municipales 2014 est inscrite sur la liste du Front National de la petite commune de Pouilly sur Yvette. Une démarche effectuée sans son accord par ses fils qui se disent proches des idées du parti. Rencontre.

Quand nous arrivons chez Régine Vasseur, elle nous ouvre la porte avec un sourire en créneaux et nous accueille littéralement comme si nous étions ses enfants. "Ah ! Mathias, Thomas, comment allez-vous les enfants ? Ca fait plaisir de vous voir. Venez, j'avais justement prévu une tarte aux quetsches pour l'occasion." Alors qu'elle sort sa tarte du four et la dépose sur le rebord de la fenêtre en se demandant qui a bien pu faire les 6 autres qui s'y trouvent déjà, nous tentons de lui expliquer les raisons de notre venue. Elle semble nous écouter mais brusquement, son visage si accueillant se ferme. Elle nous regarde avec méfiance avant de nous demander qui nous sommes. Nous comprenons alors que l'interview sera difficile.

Ce qui anime notre instinct de journaliste, c'est de comprendre comment Régine compte exercer ses fonctions de maire avec son handicap. Et il suffit de lui poser plusieurs fois la même question à différents moments de l'interview pour comprendre qu'il serait totalement irresponsable de voter pour elle le 23 Mars.

Des propos contradictoires

Régine nous avoue d'abord qu'elle a rejoint le FN à la demande de son mari (elle semble ignorer que son ancien amour est décédé il y a 7 ans) pour s'étonner quelques minutes plus tard d'être sur la liste du parti lorsque nous lui reposons la question. "Vous croyez que je n'ai que ça à faire à 83 ans !"

Car Régine ignore que ses enfants sont à l'origine de sa présence sur cette liste et lorsque nous partageons l'information avec elle, elle s'insurge. "Mathieu et Thibaut n'auraient jamais pu me faire une chose pareille !" Puis, elle se lève difficilement et nous demande: "Je vais faire une tarte aux quetsches, vous en voulez ?"

Finalement, au bout de 5 heures d'entrevue et 14 parts de tarte chacun, il nous sera impossible de dresser un portrait cohérent du programme de campagne de Régine. En revenant des toilettes, elle nous menacera avec un fusil pour nous être introduits par effraction dans sa maison. Un évènement qui mis fin à notre rencontre prématurément.

Sur le chemin du retour, touchés par la maladie de cette vieille mère de famille et révoltés par l'idée que ses enfants puissent abuser ainsi de son handicap, une seule question restait en suspens : Comment Régine faisait pour que ses tartes aux quetsches soient à la fois si croustillantes et si moelleuses ?

Publié le vendredi 07 mars 2014 par la rédaction.
Le monde va mal:  Le Parisien

Vos commentaires avisés

Déposez votre commentaire

Y'a pire ! D'autres infos politique

Publié le jeudi 06 mars 2014
La couleur bleue marine porte plainte contre le Front National Excédée d'être sans cesse rattachée au Front National à travers le mouvement Bleu Marine, la couleur bleue marine porte plainte contre le parti de Marine Le Pen pour utilisation de son nom sans son accord.
Publié le samedi 22 février 2014
L'humour sera peut-être une obligation à Leers A Leers, dans le Nord de la France, les municipales prennent une tournure intéressante avec Cap'Leers grâce notamment à sa tête de liste Catherine Boone qui croit fermement en l'humour pour venir à bout de tous les problèmes.
Publié le vendredi 12 septembre 2014
Incroyable: Thomas Thévenoud surpris en train de payer quelque chose Selon les déclarations d'une caissière encore sous le choc, Thomas Thévenoud aurait été surpris en train de payer ses courses dans une supérette de quartier. Il serait même parti sans prendre sa monnaie.